Spécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Un exemple de virilité

http://gloria.tv/media/3MNzjQqafGZ

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée

 

liens vers articles

Fermer 001 Laîcité ou laicisme de combat

Fermer 001 Préparons la Reconquista

Fermer 002 Chrétiens et médias

Fermer 003 Antifascisme ?

Fermer 004 Les christianophobes à découvert

Fermer 005 Persécution contemporaine

Fermer 008 Peut-on être chrétien et socialiste ?

Fermer 009 La loi 1905

Fermer 010 Persécution au Mexique

Fermer 011 Le vote des catholiques

Fermer 012 Subversion

Fermer 013 Le communisme et le nazisme

Fermer 014 Mai 68 et l'Eglise

Fermer 015 L'inquisition

Fermer 016 Reflexions sur la violence

Fermer 017 Le génocide vendéen

Fermer 018Hollande et la franc-maçonnerie

Fermer 020antichristianisme

Fermer 021Une autre génération de catholiques

Fermer 1Sommes-nous dans un pays libre

Fermer Les gauches et l'Islam

Fermer Les gauches et le judéo-christianisme

Fermer Les génocides

Fermer Les reflexions d'un plouc

Fermer Les tant décriées croisades

Fermer Persecutions dans le monde

Fermer Qu'ont-ils fait de notre liberté ?

Fermer Que demande le chrétien ?

Fermer la violence des gauches

Fermer le fascisme c'est quoi ?

Réflexions

Fermer 001 l'avortement

Fermer 002 le terrorisme intellectuel

Fermer 004 Réactions à la pédophilie des prêtres

Fermer 005 Pie XII : le poids de la calomnie

Fermer 008 Le gender

Fermer 010 notes de travail6

Fermer 018 El Che ou le mythe Guevara

Fermer 08Les dix commandements

Fermer Les catholiques seraient-ils des mauviettes ?

Fermer l'euthanasie

Fermer les ayatollas de la bien-pensance

Fermer où trouve-t-on des écoles libres ?

Sondage
Comment trouvez-vous le site
 
super
à recommander
très bien
Bien
Passable
bof
grrrrrr
Résultats
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Abonné
( personne )

Snif !!!
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



004 Les christianophobes à découvert - France: les christianophobes !
 France: les ennemis des catholiques

 

France: les christianophobes :

On a pu les reconnaître à la visite du pape en septembre 1996

«Clovis n'est pas la France» : ce slogan servait de ralliement aux "opposants" à la venue de Jean-Paul II. Ils avait formé des «collectifs contre la venue du Pape» et ils parcouraient la France pour grossir leurs rangs. Ils recrutaient facilement à l'extrême-gauche, à gauche et au sein des syndicats,. Tout cela sous la houlette du Réseau Voltaire et quelques journaux bien connus. Et au dessus de tout cela la franc-maçonnerie.

On a dit que l'adversaire était divisé entre les «laïques» et les «collectifs». Pourtant un même sentiment les réunissaient : la haine.

Le «Collectif contre la venue du Pape »,réunissait sept groupes opposés à sa venue et décidaient d'une manifestation d'ampleur nationale, à Tours, le 21 septembre, le jour même où le Pape allait célébrer la messe d'ouverture de l'Année Saint-Martin. Il y avait les collectifs de Reims, de Tours, du Morbihan, de Vendée, des Deux-Sèvres, du Loiret, de l'Eure. Ils avaient le soutien sans faille du planning familial. Ces collectifs allaient réorganiser des manifestations à Reims, les 2 et 12 septembre, à Lorient, le 14, plus une suite de rassemblements, de Strasbourg à Montpellier.

Le Réseau Voltaire organisa sa propre manifestation nationale, le dimanche 22 septembre, place de la République, à Paris. Avec lui, il y avait les militants du Mrap, de la Licra, la Ligue des droits de l'homme, les "militants" de Droit au logement, Agir contre le chômage, Ras l'Front, les membres de la Fédération anarchiste et les deux "frères" du trotskisme : la Ligue communiste révolutionnaire et le Parti des travailleurs. Il y avait aussi les «politiques» de Radical, des Verts, du PC et des syndicats. Marc Blondel avait annoncé sa participation pour FO, les militants du SUD (PTT et SNCF), de la FEN et de la CGT étaient aussi dans le cortège. La Cadac (Coordination des associations pour le droit à l'avortement et à la contraception), la Libre Pensée, le magazine Charlie Hebdo, la revue Golias, l'association homosexuelle Act Up.


Le Réseau Voltaire avait trouvé là un terrain de lutte idéal pour laisser exploser la haine anti-catholique de son président Thierry Meyssan, également animateur d'un groupement d'une quinzaine d'associations homosexuelles. Son talent d'agitateur trouvait là son terrain de prédilection.

Il y avait André Bercoff, promoteur de la pornographie à la télévision et collaborateur du magazine érotico-mondain Entrevue. Patrick Farbiaz, animateur de l'association les Pieds dans le paf, Jean-Luc Dumesnil, porte parole de Gay et lesbienne, chez les Verts. Pierre Bergé, le président d'«Ensemble contre le sida», organisateur du sidaction.

Il y avait aussi les représentants des partis politiques : Jean-François Hory pour Radical, Noël Mamère et Yves Frémion pour les Verts, Jack Lang et Michel Pezet pour le PS et Jean-Michel Belorgey représentant la tendance Chevènement. La Ligue des droits de l'homme était représentée, par des militants du Réseau Voltaire, par Maître Henri Leclerc, son président, la Licra par Pierre Aïdenbaum et le Mrap par Mouloud Aounit.

L’originalité était dans le financement du Réseau. Son trésorier, Michel Sitbon, éditeur pornographique (Femmes libérées, Démonia, Lettres gay... ), propriétaire de nombreuses messageries roses et défenseur de l'usage des drogues comme le cannabis, possède - ou possédait- une librairie spécialisée sur «le sexe, la drogue et la démocratie», à Paris. Il avait offert une véritable tribune au Réseau avec le mensuel Maintenant,

Il y eu l'argent des pornocrates, mais pas beaucoup celui des politiques . Haineux oui, mais pas complétement fous

Après avoir aidé diverses causes, comme l'abrogation des lois Pasqua, la reconnaissance du mariage homosexuel, le Réseau Voltaire avait déjà pris la direction des opposants à l'Eglise catholique. Mais Thierry Meyssan, son "chef" avait été condamné à des dommages et intérêts pour son attaque diffamatoire contre le Père Daniel-Ange, sur le plateau de Christophe Dechavanne. Il avait donc changé de tactique. Il imaginait que la recomposition de la gauche ne pouvait se faire que sur le dernier mythe fédérateur que constitue sa vision de la laïcité. Thierry Meyssan jouera les supplétifs de la gauche unie, aux ordres du Grand Orient de France. C'est en effet dans les locaux de la loge de la rue Cadet que se tenaient les réunions d'organisation contre la venue du pape à Tours.

Et cette christianophobie ne gêne manifestement pas les "catholiques" de gauche de la revue Golias, membre officiel du Réseau Voltaire. Pas plus que Témoignage Chrétien, qui n'hésita pas a appeler à manifester, avec son slogan "Nous sommes aussi l'Eglise", Pour lui, la venue du Pape à Tours serait une menace contre la laïcité. Il fallait "défendre les valeurs de la république". L'hebdomadaire avait été repris par Bernard Ginisty et le conseil de surveillance était présidé par le journaliste Pierre-Luc Séguillon. Il disait faire cela pour dénoncer «la campagne orchestrée autour de la mise en ceuvre d'une Europe chrétienne dont le Vatican assurerait la direction spirituelle». On croit faire un cauchemar, mais non, c'est la réalité !

Comme moi, ceux qui habite la Touraine, ont pu voir circuler la " «supplique à Jean-Paul II" : «Dans ta voiture blindée - ou en hélicoptère - tu passeras à côté de nous, au déssus de nous - et loin de nous - et encore plus loin de ceux qui sont loin... C'est pourquoi un certain nombre d'entre nous restera avec eux pendant ton passage parmi nous... Nous nous faisons l'écho de nombreuses questions de nos compatriotes au sujet de ta venue en Touraine : (...) pourquoi nommes-tu de plus en plus d'évêques loin du peuple et issus trop souvent de l'Opus Dei ? Pourquoi t'obstines-tu à faire du célibat des prêtres une obligation et non un choix personnel ? Pourquoi as-tu des propos si frileux sur la sexualité, alors qu'en certaines de ses applications, l'immense majorité des chrétiens ne te suit pas ?(...) Nous pensons que Rome n'est pas le coeur du monde, mais que c'est le monde qui devrait être au coeur de Rome... fin de la "supplique"

La paille dans l'oeil du voisin !!

Les dernières semaines, les attaques de gens qui avaient jeté le masque étaient devenues grotesques. Les radicaux laïcistes étaient allés jusqu'à lancer une campagne de «débaptisation» et, dans des tracts, ils donnaient la marche à suivre. Ainsi "le pape ne pourrait plus les compter dans le nombre de chrétiens. Ils organisaient des manifestations «républicaines», des colloques francs-maçons, des fêtes «laïques» et des actions en justice pour que les municipalités ne puissent pas donner de subventions.

Il y avait aussi -le contraire aurait été inimaginable- monseigneur caméras, alias Gaillot et ses partisans, toujours prompt à la contradiction : Solidarité église liberté (SEL), Evreux sans frontières et Partenia 2 000 et son président Gabriel Marc, administrateur de l'Insee et ancien président du CCFD qu'il avait dû quitter quand on a su qu'il finançait les guérillas marxistes avec les dons des catholiques français . Jonas, un groupe de prêtres progressistes, qui avait eu comme fondateurs, Jacques Bayvet, président du directoire de publication de La Vie Catholique, et Jean-Claude Petit, ancien prêtre et directeur de La Vie.

Il y avait aussi, dans la suite de Monseigneur caméras (Gaillot), le groupe Paroles, qui avait pris sa défense dans les démélés avec le reste de l'Eglise et, parmi eux, le professeur Testard,

Saint Augustin disait :- l'Eglise compte des ennemis parmi ses enfants et des enfants parmi ses ennemis. Souhaitons que la deuxième partie de sa phrase se réalise !

Une certaine presse -dite sérieuse- qui s'était déchainée contre Jean-Paul II s'étonnait ensuite de l'ampleur que prenait cette haine contre la religion et son Pape. Et Henri Tincq de trouver de cyniques explications : «l'image jaunie d'un Pape usé, contesté, momifié», «la profonde fracture entre l'Eglise et la société».

Mais que dire de nos télévisions ? Les publiques, mais aussi les privées, qui mènent une campagne quotidienne et continue contre la religion et uniquement la religion catholique? Ce sont toujours les mêmes personnes qui sont invitées. Des spécialistes! -paraît-il- qui sont là pour démolir : Le Christ, la religion, le pape, les prêtres, les catholiques etc.. tout y passe chez les Onfray, Gaillot, Messadié, Inglebert, Frédéric Lenoir, mais tant et tant d'autres.

Ces anticléricaux s'indignent, crient jour après jours, en disant qu'ils agissent au nom de la sacro-sainte laïcité. Le fond du problème, c'est qu'ils contestent à l'Eglise le droit de parler, et même d'exister.
La haine montre son vrai visage et l'on se pose toujours les mêmes questions : d'où vient cette haine ? Pourquoi toute cette haine contre une religion dont le principal précepte est "aimaient-vous les uns, les autres ?


C’est là que l’on pourrait reprendre une phrase lue dans Valeurs Actuelles et qui disait à peu près cela : -«J'ai vu, jour après jour, se cou­vrir d'une bave immonde tous les mots qui mettaient un peu d'honneur dans la vie. J'ai vu des chacals crier qu’ils rendaient la justice et d'affreuses flétrissures venir annoncer une aube nouvelle.» Que nous réserve l’avenir ?
Quand donc se tairont-ils ? Certes l'erreur est humaine. Mais comment font-ils à prêcher avec la même assurance, la même morgue, après avoir tété et prôné l'erreur leur vie durant ? Comment font-­ils pour pacifier leur conscience ? Com­ment font-ils pour se démettre de toute remise en question intellectuelle et pour inoculer obstinément le venin dont ils sont infestés tout en flattant leur clien­tèle ?
L'intoxication du public est devenue telle qu'on a fait de l'homme une ma­rionnette de lui-même. On insulte à la générosité et on en fait une sorte d’évangile laïc. On pa­tauge dans une condition maré­cageuse et nauséabonde et on la présente comme un idéal de liberté. Mais quel prurit de haine, quelle joie de nuire sous le couvert de fraternité animent ces médiocres qui jouent aux mauvais prophètes avec une identique obstination depuis des décennies ? Et encore seraient-ils sincères, la loyauté dans l'engagement est-elle une preuve de vérité ?"-

 

images prises sur Internet

 

A suivre! S'améliorera

 


Date de création : 05/12/2012 @ 22:30
Dernière modification : 08/02/2013 @ 10:25
Catégorie : France. Les christianophobes à découvert
Page lue 252 fois

 


Date de création : 27/04/2013 @ 21:43
Dernière modification : 09/05/2013 @ 23:24
Catégorie : 004 Les christianophobes à découvert
Page lue 2225 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

cadeau.gifSpécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Un exemple de virilité

http://gloria.tv/media/3MNzjQqafGZ

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée

 

^ Haut ^