Spécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Un exemple de virilité

http://gloria.tv/media/3MNzjQqafGZ

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée

 

liens vers articles

Fermer 001 Laîcité ou laicisme de combat

Fermer 001 Préparons la Reconquista

Fermer 002 Chrétiens et médias

Fermer 003 Antifascisme ?

Fermer 004 Les christianophobes à découvert

Fermer 005 Persécution contemporaine

Fermer 008 Peut-on être chrétien et socialiste ?

Fermer 009 La loi 1905

Fermer 010 Persécution au Mexique

Fermer 011 Le vote des catholiques

Fermer 012 Subversion

Fermer 013 Le communisme et le nazisme

Fermer 014 Mai 68 et l'Eglise

Fermer 015 L'inquisition

Fermer 016 Reflexions sur la violence

Fermer 017 Le génocide vendéen

Fermer 018Hollande et la franc-maçonnerie

Fermer 020antichristianisme

Fermer 021Une autre génération de catholiques

Fermer 1Sommes-nous dans un pays libre

Fermer Les gauches et l'Islam

Fermer Les gauches et le judéo-christianisme

Fermer Les génocides

Fermer Les reflexions d'un plouc

Fermer Les tant décriées croisades

Fermer Persecutions dans le monde

Fermer Qu'ont-ils fait de notre liberté ?

Fermer Que demande le chrétien ?

Fermer la violence des gauches

Fermer le fascisme c'est quoi ?

Réflexions

Fermer 001 l'avortement

Fermer 002 le terrorisme intellectuel

Fermer 004 Réactions à la pédophilie des prêtres

Fermer 005 Pie XII : le poids de la calomnie

Fermer 008 Le gender

Fermer 010 notes de travail6

Fermer 018 El Che ou le mythe Guevara

Fermer 08Les dix commandements

Fermer Les catholiques seraient-ils des mauviettes ?

Fermer l'euthanasie

Fermer les ayatollas de la bien-pensance

Fermer où trouve-t-on des écoles libres ?

Sondage
Comment trouvez-vous le site
 
super
à recommander
très bien
Bien
Passable
bof
grrrrrr
Résultats
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Abonné
( personne )

Snif !!!
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



016 Reflexions sur la violence - Conditionnement à la violence

réflexions sur la violence

Conditionnement à la violence.

Des les livres de Primo Lévi Si c’est un homme et de Stanley Milgram Soumission à l’autorité on peut trouver les conclusions suivantes :

Les tortionnaires sont des individus de la même étoffe que les autres mais leurs actes sont le produit d'une certaine forme d'éducation. Ils sont l'outil d'une politique de la terreur qui s'exerce par la force. Mais ils en sont aussi les premières victimes. Primo Lévi

De Stanley Milgram : Des citoyens ordinaires dépourvus de toute hostilité peuvent en s'acquittant de leurs tâches, devenir les agents d'un atroce processus de destruction….. Si l'autorité leur demande d'agir à l'encontre des normes fondamentales de la morale, rares sont ceux qui possèdent les ressources nécessaires pour lui résister.
Milgram tirait ces conclusions popularisées dans le I comme Icare où ses recherches cherchaient à comprendre comment un individu se comporte quand une autorité "légitime" lui demande d'agir contre un tiers.
Il y a des citations sur les tortures qu'infligèrent les américains en Corée après la guerre, les allemands aux Juifs, les français en Algérie et plus récemment les américains sur des membres présumés d'Al-Qaïda. Chaque fois les tortionnaires sont persuadés de la légitimité de leurs actions et même de faire leur devoir.

Autre citation de Milgram : à une très grande majorité, les gens font ce qu'on leur dit de faire en occultant la nature de l'acte prescrit et sans être réfrénés par leurs conscience dés lors que l'ordre paraît émaner d'une autorité légitime"" Pour le psychologue, dans cette situation très peu d'entre nous sont capables de s'opposer. Nous sommes tous des moutons obéissants, perdant le sens de notre responsabilité personnelle. Les institutions militaires sont sans aucuns doute le lieu où l'appartenance au groupe, le ralliement aux objectifs et à l'idéologie sont les facteurs qui effacent le plus aisément l'individualité et provoquent la dépersonnalisation.

Pendant la guerre de Vendée le Général Westermann écrivit :
Il n’y a plus de Vendée. Citoyens républicains, elle est morte sous notre sabre libre avec ses femmes et ses enfants. Je viens de l’enterrer dans les marais et dans les bois de Savenay. Suivant les ordres que vous m’avez donnés, j’ai écrasé les enfants sous les pieds des chevaux, massacré les femmes qui, au moins, pour celles-là, n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher. J’ai tout exterminé. Un chef de brigands nommé Désigny, a été tué par un maréchal de logis. Mes hussards ont tous à la queue de leurs chevaux des lambeaux d’étendards brigands. Les routes sont semées de cadavres. Il y en a tant que sur plusieurs endroits ils font pyramide. On fusille sans cesse à Savenay car à chaque instant il arrive des brigands qui prétendent se rendre prisonniers.
Cela se passait bel et bien en France et les ordres avaient été donnés par Robespierre, Saint-Just et tous les membres du Comité de Salut Public. Des français assassinèrent 170 000 autres français sans aucun état d'âme.



Simone Weil dans sa lettre à Bernanos :
lorsque les autorités temporelles et spirituelles ont mis une catégorie d'êtres humains en dehors de ceux dont la vie a un prix, il n'est rien de plus naturel à l'homme que de tuer. Quand on sait qu'il est possible de tuer sans risquer ni châtiment ni blâme, on tue.

Che Guevara :
-j'utilise la haine comme facteur de lutte, la haine de l'ennemi qui pousse l'être humain au-delà des limites et en fait une efficace, violente, sélective et froide machine à tuer-

Georges Steiner : il y a en l'homme un barbare que rien, ni l'éducation ni le bien-être matériel, ni la culture ne désarment.

D'autres exemples viennent tout de suite à notre mémoire : les kamikazes au Japon, dont le nom est resté pour désigner les auteurs d'attentats suicides. Nous les retrouvons chez les palestiniens, les irakiens, les membres d’Al-Qaïda, les afghans, les pakistanais pour n’en citer que quelques uns. Pour tous ces gens, mourir ainsi est un honneur et tout père de famille est fier de son fils qui s’est fait exploser pour tuer quelques ennemis.

En Espagne avant et pendant la guerre civile la "mentalización" avait été facile. Les manipulateurs s’adressaient à un peuple qui avait été maintenu dans la pauvreté et l’illettrisme, il suffisait de lui montrer « les coupables » ou leurs complices et attiser la haine jusqu’au paroxysme et l'objectif était atteint. Les catholiques allaient être les principales victimes de cette haine et payer un très lourd tribut.

 


Date de création : 27/10/2009 @ 09:24
Dernière modification : 09/09/2012 @ 14:38
Catégorie : Refexions sur la violence
Page lue 946 fois

 


Date de création : 29/04/2013 @ 21:33
Dernière modification : 29/04/2013 @ 21:33
Catégorie : 016 Reflexions sur la violence
Page lue 2212 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

cadeau.gifSpécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Un exemple de virilité

http://gloria.tv/media/3MNzjQqafGZ

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée

 

^ Haut ^