Spécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Un exemple de virilité

http://gloria.tv/media/3MNzjQqafGZ

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée

 

liens vers articles

Fermer 001 Laîcité ou laicisme de combat

Fermer 001 Préparons la Reconquista

Fermer 002 Chrétiens et médias

Fermer 003 Antifascisme ?

Fermer 004 Les christianophobes à découvert

Fermer 005 Persécution contemporaine

Fermer 008 Peut-on être chrétien et socialiste ?

Fermer 009 La loi 1905

Fermer 010 Persécution au Mexique

Fermer 011 Le vote des catholiques

Fermer 012 Subversion

Fermer 013 Le communisme et le nazisme

Fermer 014 Mai 68 et l'Eglise

Fermer 015 L'inquisition

Fermer 016 Reflexions sur la violence

Fermer 017 Le génocide vendéen

Fermer 018Hollande et la franc-maçonnerie

Fermer 020antichristianisme

Fermer 021Une autre génération de catholiques

Fermer 1Sommes-nous dans un pays libre

Fermer Les gauches et l'Islam

Fermer Les gauches et le judéo-christianisme

Fermer Les génocides

Fermer Les reflexions d'un plouc

Fermer Les tant décriées croisades

Fermer Persecutions dans le monde

Fermer Qu'ont-ils fait de notre liberté ?

Fermer Que demande le chrétien ?

Fermer la violence des gauches

Fermer le fascisme c'est quoi ?

Réflexions

Fermer 001 l'avortement

Fermer 002 le terrorisme intellectuel

Fermer 004 Réactions à la pédophilie des prêtres

Fermer 005 Pie XII : le poids de la calomnie

Fermer 008 Le gender

Fermer 010 notes de travail6

Fermer 018 El Che ou le mythe Guevara

Fermer 08Les dix commandements

Fermer Les catholiques seraient-ils des mauviettes ?

Fermer l'euthanasie

Fermer les ayatollas de la bien-pensance

Fermer où trouve-t-on des écoles libres ?

Sondage
Comment trouvez-vous le site
 
super
à recommander
très bien
Bien
Passable
bof
grrrrrr
Résultats
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Abonné
( personne )

Snif !!!
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



002 le terrorisme intellectuel - Terrorisme-Le terrorisme intellectuel

Terrorisme intellectuel

Le travail intellectuel devrait avoir pour objet la recherche de la vérité. Qu'il s'agisse de comprendre ou d'expliquer le réel ou qu'il s'agisse de discuter les thèses contraires à ses propres convictions. Telle ou telle opinion est-elle logique? Peut-elle être d'accord avec la réalité ? Ce travail ne devrait être valable que s'il est en accord avec la Vérité !
Mais les intellectuels ne sont pas forcément sincères. La volonté d'avoir raison à tout prix peut prévaloir sur toute autre considération. La vérité est alors effacée par la volonté de vouloir imposer ses propres vues, de servir la cause ou de gagner du prestige. Les intellectuels militants ne se posent certainement pas ces questions. Pour eux pas de problèmes ! Et plus encore pour les militants politiques professionnels. Ils disposent d'armes rhétoriques pour détourner la question de cette vérité. Leur meilleure arme : l'intimidation. Cette pratique vise à disqualifier une opinion pour ne pas avoir à la discuter à armes égales. L'intimidation sert à esquiver le vrai débat. Elle n'a pas d'âge, de frontières ni de camp. Elle a cependant pris des proportions extrêmes à certaines époques en commençant par les jacobins. Suivirent le nazisme, le bolchévisme et en particulier le communisme. Son influence intellectuelle se devait à sa puissance d'intimidation de laquelle il se servait de façon systématique et même brutale. On écarte l'adversaire en le disqualifiant et déjà Marx se servait de cette arme. Les écrits de Malthus devenaient "des plagiats d'écolier superficiel", il parlait aussi de "curé déchaîné", du "génie de la bêtise bourgeoise". Lénine se plaisait à dire : -la vérité ? Quelle vérité ? La vérité bourgeoise ou la vérité prolétarienne ?
Cette phrase nous pourrions (nous devrions !) l'appliquer à la liberté. Qu'est-ce que la liberté ? La liberté de gauche ou toute autre liberté ? Toute personne n'ayant pas des idées de gauche devient un ennemi puis un dangereux facho.
Pour imposer leur interprétation de leur "Vérité", ils usent de toute une panoplie d'armes d'intimidation. Tout d'abord celle qui vise à l'imposer sans avoir à la justifier. Viennent ensuite celles qui ont pour but de disqualifier toute personne ayant le "tort" de penser autrement qu'eux. On peut le constater chaque jour en lisant la presse ou en regardant la télévision. Si vous pensez ainsi c'est parce que vous êtes un facho, vous êtes du côté des puissants et des exploiteurs, vous êtes un réac, mais vous ne pourrez rien contre les idées humaniste et de progrès. Et toute discussion n'a plus de raison d'être. Dans les écoles pour militants du parti, on enseignait à esquiver les questions gênantes. A : Est-il vrai que…? La réponse devait être : Qui le dit ? Et la discussion s'arrêtait là. Toute autre interprétation que la leur venait obligatoirement d'un facho. Certains intellectuels échappés du goulag furent traînés en justice par des intellectuels communistes français pour avoir osé dire une autre "vérité".

(En Corée, le communisme utilisa une autre méthode qui s'avéra extrêmement efficace sur les prisonniers américains. Au départ une question apparemment anodine : Etes-vous parfaitement heureux aux Etats-Unis. Est-ce que tout est parfait ? En conscience les prisonniers ne pouvaient répondre oui à tout. Dés lors les interrogatoires devenaient un lavage de cerveau tout en douceur destiné à les insurger contre le racisme, le chômage, puis de fil en aiguille à rejeter tout le système américain. Les soldats formés pour résister à toutes les tortures, plutôt que donner le moindre renseignement militaire finissaient par dire tout ce qu'on voulait et certains, à leur retour aux Etats-Unis, essayèrent de créer des partis communistes et prônaient le communisme à qui voulait bien les écouter. )

En second lieu, on utilise aussi les injures, le soupçon, les allusions à des rumeurs jamais prouvées et souvent soulevées par eux-mêmes. On pourrait comparer ce terrorisme intellectuel au racisme le plus primaire. Tout contradicteur appartient au groupe des méchants. Il est diabolisé, déshonoré.
En politique, et cela nous pouvons le constater chaque jour, des propositions de lois sont qualifiées de "réactionnaires" et d'autres de "progressistes". On ne s'occupe pas si elles sont logiques, utiles ou même indispensables. Elles viennent de l'adversaire, alors elles sont obligatoirement mauvaises. Prenons l'exemple de l'enseignement : Tous les ministres se sont cassé les dents en proposant la moindre réformette et chaque fois les étudiants ont suivi comme les moutons de Panurge, bien conditionnés qu'ils étaient, et en pensant justement le contraire.
Vient ensuite un argument plus élaboré: Toute évolution de la société est considérée comme un acquis et un progrès (.... si elle va dans leur sens !). Quiconque émet des réserves est forcément un retardé mental, un réactionnaire, un sous produit de la société, qui ne vaut pas la peine d'être écouté.
Pourtant, innocemment, ne peut-on pas se poser la question : Toute évolution de la société est-elle vraiment un progrès ?

_______________________________________________________________________________

MANIPULATION A LA TELEVISION :

Dechavanne, Kieffer, Delarue...
«Ils nous traitent comme des bêtes de cirque»
Témoignage de Geneviève Langlois

«Ces émissions, explique Geneviève Langlois, qui a été invitée à participer à quatre d'entre elles en quelques mois, sont des outils de persuasion, non des débats d'opinion. Et chacune est le fruit d'une longue et subtile préparation, pour laquelle vous êtes totalement mis en condition.»

« En quelques mois, j'ai été invitée à participer à quatre talk shows, par Christophe Dechavanne, Tina Kieffer et Jean-Luc Delarue. Une expérience rude et riche. Ces animateurs vedettes sont convaincus que les couples homo­sexuels doivent pouvoir adopter des enfants, que l'ennemi numéro un est la "grande intolérance", que "l'ordre mo­ral" menace la liberté. Leurs émissions sont des outils de per­suasion, non des débats d'opinion. Elles sont si savamment réalisées qu'une fois le rideau fermé, le téléspectateur non formé se dit : pourquoi pas, après tout ? Ces animateurs sont des professionnels. Chaque émission est le fruit d'une lon­gue et subtile préparation. Lorsque vous êtes invité, on vous télé­phone quinze jours auparavant. Le jour­naliste est aimable, il abonde même dans votre sens, vous êtes mis en confiance, et vous voilà cerné, fiché : ils savent exac­tement sur quel point vous réagirez. La veille de l'émission, on vous rappelle. Un journaliste, parfois même l'animateur, vous invite à ne pas vous laisser faire, à réagir, à vous battre. Vous êtes une bête de cirque qu'on aiguillonne avant de la lâcher dans l'arène. Les animateurs paraissent "sympas" aux téléspectateurs, mais les invités qui ne partagent pas leurs opinions ne les inté­ressent pas. Ils se réfugient dans leur loge avant l'émission et n'apparaissent que lorsqu'elle commence ; ils y retour­nent ensuite. Ceux qui s'occupent de vous sont des journalistes à la botte de ces maîtres tout puissants qu'il ne faut surtout pas contrarier.
On ne peut être efficace que si on a l'habitude de la parole en public, et en ayant préparé des réponses prêtes à être décochées, un message bref et "médiatique".
De plus, les questions des animateurs sont pointues, dérangeantes, et l'invité n'a aucun délai de réflexion. Ni grand pouvoir d'intervention. Que faire par exemple quand le psychologue invité, qui représente l'autorité, dit d'une voix docte que les interdits créent des névroses, que l'autorité blesse - alors que vous venez de défendre la néces­sité de l'autorité -, et que le son de votre micro est baissé, et votre image zappée ? Rien !
Désormais, je n'accepterai de participer à une émission qui n'est pas en direct que si je peux visionner mon intervention après montage, comme chez Mireille Damas. Sinon, en aucun cas. Le boy­cott de ce genre d'émission est, je crois, un moyen efficace pour obtenir le respect des personnes invitées.»
25 AVRIL 1996



Manipulations suite:
Alain Finkielkraut, "le Monde" 7 octobre 1998. A propos de la béatification du cardinal Stépinac.

Ah, qu'il est doux d'être juif en cette fin de XXe siècle! Nous ne sommes plus les accusés de l'Histoire, nous en sommes les chouchous. L'esprit du monde nous aime, nous honore, nous défend, prend en charge nos intérêts; il a même besoin de notre imprimatur. Les journalistes dressent des réquisitoires sans merci contre tout ce que l'Europe pourrait encore compter de nostalgiques de la période nazie. Les Eglises se repentent, les Etats font pénitence…..
………….J'aimerais mieux que ces "nouveaux amis" si démonstratifs soient également des amis de la Vérité. La colère médiatique suscitée par la béatification du cardinal m'irait droit au cœur. Il suffisait qu'ils se renseignent auprès des historiens anglo-saxons. L'enquête apprend que dès avril 1941, l'archevêque de Zagreb a protesté contre la législation antiserbe et antijuive promulguée par le régime ; qu'il a organisé la fuite d'enfants juifs vers la Hongrie et vers la Palestine, qu'il en a caché beaucoup d'autres et que ses homélies étaient suffisamment tranchantes pour être reprises par les partisans et diffusées par la radio de Londres………
Pourquoi les actuels avocats de la cause juive, si nombreux et si fervents, n'ont-ils pas songé à s'adresser en s'adressant aux juifs qu'ils prétendaient défendre ? Parce-que ce ne sont pas les juifs qui les intéressent, surtout lorsqu'ils habitent l'arrière cour de l'Europe. Ce qui les intéresse, c'est de se trouver beaux dans le miroir de l'antifascisme……………….. (fin de l'article)

J'ajouterai une note personnelle : l'antifascisme sans fascisme !!!!!!


Date de création : 10/08/2010 @ 09:54
Dernière modification : 14/10/2012 @ 08:52
Catégorie : Réflexions
Page lue 1009 fois


Date de création : 30/04/2013 @ 14:29
Dernière modification : 30/04/2013 @ 20:46
Catégorie : 002 le terrorisme intellectuel
Page lue 2283 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

cadeau.gifSpécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Un exemple de virilité

http://gloria.tv/media/3MNzjQqafGZ

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée

 

^ Haut ^