Spécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Pour donner votre avis sur le site allez plus bas sur cette gauche. Merci

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée du Nord

 

liens vers articles

Fermer 001 Laîcité ou laicisme de combat

Fermer 001 Préparons la Reconquista

Fermer 002 Chrétiens et médias

Fermer 003 Antifascisme ?

Fermer 004 Les christianophobes à découvert

Fermer 005 Persécution contemporaine

Fermer 008 Peut-on être chrétien et socialiste ?

Fermer 009 La loi 1905

Fermer 010 Persécution au Mexique

Fermer 011 Le vote des catholiques

Fermer 012 Subversion

Fermer 013 Le communisme et le nazisme

Fermer 014 Mai 68 et l'Eglise

Fermer 015 L'inquisition

Fermer 016 Reflexions sur la violence

Fermer 017 Le génocide vendéen

Fermer 018Hollande et la franc-maçonnerie

Fermer 020antichristianisme

Fermer 021Une autre génération de catholiques

Fermer 1Sommes-nous dans un pays libre

Fermer Finalement que demande le chrétien?

Fermer Les gauches et l'Islam

Fermer Les gauches et le judéo-christianisme

Fermer Les génocides

Fermer Les reflexions d'un plouc

Fermer Les tant décriées croisades

Fermer Persecutions dans le monde

Fermer Qu'ont-ils fait de notre liberté ?

Fermer Qui a fait élire Macron

Fermer la violence des gauches

Fermer le fascisme c'est quoi ?

Réflexions

Fermer 001 l'avortement

Fermer 002 le terrorisme intellectuel

Fermer 004 Réactions à la pédophilie des prêtres

Fermer 005 Pie XII : le poids de la calomnie

Fermer 008 Le gender

Fermer 010 notes de travail6

Fermer 018 El Che ou le mythe Guevara

Fermer 08Les dix commandements

Fermer Les catholiques seraient-ils des mauviettes ?

Fermer l'euthanasie

Fermer les ayatollas de la bien-pensance

Fermer où trouve-t-on des écoles libres ?

Sondage
Comment trouvez-vous le site
 
super
à recommander
très bien
Bien
Passable
bof
grrrrrr
Résultats
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Abonné
( personne )

Snif !!!
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



Les catholiques seraient-ils des mauviettes ? - Je vomirai les tiedes

Tiédeur

Jésus a dit

Je vomirai les tièdes

 

Il a ajouté: Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher des fruits sur ce figuier et n’en trouva pas. Il dit alors à son vigneron : voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier et je n’en trouve pas. Coupe-le ! A quoi bon le laisser épuiser le sol ? Mais le vigneron répondit : Seigneur, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir, sinon tu le couperas »

Puis une autre fois :

Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père.

Il insiste :

Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit. . Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.

 

Et encore :

Evangile selon saint Mathieu

En ce temps-là Jésus disait à ses disciples -"vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre sa saveur ? Il ne  vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous un boisseau; on la met sur le lampadaire et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.

De même, que votre lumière brille devant les hommes: alors voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre père qui est aux cieux;

                                                                                                                           %%%%%%%%%%%%%%%%%%

En occident, nous en sommes arrivés à un point tel que les chrétiens passent pour des marginaux, des demeurés, des débiles. Il faut absolument renverser la vapeur et retrouver la place que nous n’aurions jamais dû perdre si nous n’avions pas été des mollassons. Face à toutes les attaques, notre génération a courbé le dos et enfoncé la tête dans les épaules. Mais n’arrivera-t-il pas le jour où nous devrons rendre des comptes et On nous dira: -Et toi qu’as-tu fais ?

 

Il faut absolument "viriliser" les catholiques occidentaux !

Le recul de la religion catholique dans notre monde occidental vient surtout des attaques permanentes des gauches européennes menées par la franc-maçonnerie. Elle dispose, comme exécutants, les médias et la majorité des enseignants, le tout coulé dans le même moule et conditionné pour distiller plus ou moins discrètement la haine envers la religion. Les catholiques ont aussi une autre ennemie qui fait autant, sinon  plus, de ravages dans leurs rangs : c’est ce qu’on peut appeler l’intolérance imbécile.

Il est grand temps que les catholiques deviennent des hommes et qu’ils ne soient plus des mauviettes rougissantes de honte à la moindre allusion à leur croyance ou à chaque petite phrase méprisante. Et quand on dit hommes ce n’est pas la généralité comprenant hommes et femmes, parce-que les femmes, elles, ont beaucoup, beaucoup mieux résisté à ce genre de pression.

Il faut en finir avec ces silences ou ces sourires mièvres quand nous subissons des attaques personnelles directes, ou sur la religion et encore moins sur Dieu Lui-même.

Il nous faut, non pas réagir avec violence car Jésus n’a jamais appelé à la violence (Bien qu’Il en ait eu recours au moins dans sa vie en chassant les marchands du temple !!!) mais  regarder ceux qui nous agressent droit dans les yeux comme de vrais hommes qui n’ont pas peur de l’ennemi. Un regard qui force le respect de l’attaquant. Celui-ci doit découvrir devant lui un roc inébranlable. Il saura ainsi qu’il a à faire à des adversaires solides et non pas des mauviettes baissant la tête embarrassés comme s’ils avaient peur, et prouvant par là-même qu’ils ne sont pas  sûrs d’eux  ni de leur foi.

Un chrétien attaqué dans sa foi, dans ses croyances, peut décider de ne pas réagir et de tendre l’autre joue comme le fit le Christ en allant consciemment vers son calvaire et la croix. Il peut choisir d’aller jusqu’à mourir en martyr, sans élever la voix, le courage au ventre et même en pardonnant ses bourreaux. Néanmoins la situation actuelle exige une toute autre attitude de notre part. On ne peut absolument plus agir d’une façon individuelle car chacun d'entre nous est responsable du monde entier, de notre survie et de la pérennité de notre religion dans cette société haineuse et christianophobe.

Déjà en 1931 un cardinal lançait cet appel :En ces moments d’angoissante incertitude, chaque catholique doit mesurer la magnitude de ses responsabilités et accomplir vaillamment son devoir. Si nous avons tous les intérêts supérieurs en vue, sacrifiant le secondaire au profit du principal, si nous unissons nos efforts pour lutter dans une cohésion, sans vaines vantardises, mais avec foi dans nos idéaux, avec abnégation et esprit de sacrifice, nous pourrons regarder l’avenir tranquillement, mais si nous restons quiets et oisifs, si nous nous laissons porter par l’apathie et la timidité, si nous laissons libre le chemin à ceux qui s’efforce de détruire la religion ou si nous confions le triomphe de nos idéaux à la bienveillance de nos ennemis, nous n’aurons même pas le droit de nous lamenter quand la triste réalité nous démontrera que nous n’avons pas su lutter audacieusement ni succomber avec gloire.


 %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

La tiédeur des catholiques constitue le  plus grand mal des siècles passé et actuel.

Bien  sûr les croyants encore  pratiquants ont de larges circonstances atténuantes. On pourrait même les qualifiés de héros au vu les difficultés qu’ils doivent surmonter quotidiennement. Mais la tiédeur et la mièvrerie des catholiques  en général ont eu comme conséquence la désertification des églises.

 

Les ennemis de la religion ont largement obtenu leur but : la rendre ridicule  ou aliénante. Ils ont réussi à faire passer les croyants pour des crédules,  des niais voire réactionnaires et fachos.

Nous sommes arrivés à un point où les mots Jésus, confession, péché, charité et beaucoup d’autres ont tellement été ridiculisés que la plupart des catholiques n’ose plus les utiliser dans le langage de tous les jours ; Pour ne citer qu’un exemple on pourrait mettre cet hebdomadaire dit "catholique "qui changea le mot charité par solidarité dans ces colonnes. Ce mot  solidarité avait été emprunté  dans des milieux plutôt anticléricaux pour  "concurrencer" celui de charité et l’envoyer dans le passé dépassé.

Simplifions pour mieux comprendre. Trois événements ou périodes ont eu comme résultat la situation désastreuse que nous connaissons aujourd’hui :

L’après-guerre.

Le Concile Vatican II

Mai 68.

Après la seconde guerre mondiale avec la croissance économique, la désertification des campagnes et la sécularisation, la hiérarchie catholique pensa qu’elle devait revoir ses rapports avec ce monde en pleine mutation afin de pouvoir accomplir sa  mission. Elle était convaincue que ce monde  avait encore de profondes racines religieuses et que, même s’il ne fréquentait plus les églises, il restait inconsciemment religieux. L’Eglise sous-estima l’adversaire ou plutôt les adversaires, car ils aller être nombreux avec des armes qui allaient s’avérer d’une terrible efficacité. Leur but, la marginalisation préalable de la religion en vue de son éradication ultérieure avec, comme arme principale, le terrorisme intellectuel. Les effets de ce terrorisme furent dévastateurs. Malheureusement ils produisirent un effet encore plus visible et plus durable dans le clergé que dans tout autre milieu.
__________________________________________________________

Une compréhension erronée du concile, aidée par le contexte de mai 68 et les premiers effets du terrorisme intellectuel, s'additionnèrent et constituèrent une véritable catastrophe. Un cataclysme ! (voire mai 68 et l'Eglise)

Les défections (mot gentil pour ne pas les appeler désertions) de prêtres se comptèrent par milliers. A cela il faut ajouter les semi-défections qui firent peut-être encore plus de mal chez les fidèles. Des prêtres continuèrent à exercer leur ministère, mais leurs prêches et surtout leurs conversations privées n'étaient plus du tout en accord avec les directives que pouvait prôner le Vatican. (1)

Le Concile avait été convoqué par Jean XXIII pour faire un "aggiornamento". En exagérant pour mieux se faire comprendre, nombreux furent ceux qui crurent qu'on allait jeter la religion à la poubelle, comme un vieil appareil domestique usagé, et qu'on allait en inventer une autre mieux adaptée au goût du temps.  Que le croyant peu éclairé, avec "sa foi du charbonnier", -terme souvent utilisé à tort de façon péjorative- ait pu le croire, on pourrait le comprendre à moitié, mais que des prêtres, des évêques et même des cardinaux le fassent et surtout le fassent savoir, il y a de quoi vous laisser pantois ! De là à croire que la religion n'est qu'une affaire d'hommes et qu'elle a été inventée au cours de l'histoire par des hommes, il n'y a qu'un petit pas que beaucoup franchirent. Les églises se vidèrent à vitesse grand V.

L'aggiornamento pouvait rechercher la meilleure façon d'atteindre ce monde en pleine mutation en utilisant de nouveaux mots et changer quelques petites bricoles, mais pouvait-il changer la moindre petite parcelle d'esprit de l'Evangile ? L'Eglise, les successeurs de Pierre ne sont-ils pas là  pour prêcher la Bonne Nouvelle telle que nous l'a laissée Jésus-Christ, à temps et surtout comme le montre l'Histoire à contretemps ?

Maintenant, la loi sur le mariage de personnes du même sexe a été votée. La promotion de la théorie du "gender" a été lancée pour conditionner les enfants dès le leur plus jeune âge. L'Etat, sous le gouvernement socialiste actuel est l'ennemi de la famille. Ennemi de la famille oui, mais le socialisme influencé par la franc-maçonnerie est l'ennemi de la civilisation "judéo-chrétienne en  général et de la religion catholique en particulier. Et qu'ont fait les catholiques sous ces attaques ? Quelques uns et surtout les plus jeunes ont quand même bougé, mais la majorité, trop âgée et faute de cohésion, de solidarité entre elle, les catholiques subissant ces assauts chacun dans son coin, ont courbé le dos et enfoncé la tête dans les épaules. Alors qu'il aurait fallu un énorme mouvement national, une énorme vague de tous les chrétiens.

(1) Exemple entendu par l'auteur : Vers la fin d'un mariage dans un milieu chrétien, des enfants entouraient le prêtres et, pour jouer, chacun racontait un morceau d'une histoire improvisée. Scène charmante qui  captivait l'attention de tous les convives. Puis, l'une des filles, croyant certainement faire plaisir à son curé ajouta cette phrase : -et toi plus tard tu deviendras pape-. Le reflexe fut immédiat et spontané, comme sorti du fond du cœur : - Mon Dieu quelle horreur ! Tu sais quand on devient pape on est vieux et quand on est vieux, on est con !- Cela laissait voir ce que ce prêtre pensait du pape qui était, à l'époque, Paul VI.

Il y eu quelques petits rires nerveux, très courts, puis quelques secondes de silence gêné rompu par une personne intelligente qui entraîna la salle vers d'autres thèmes, mais le mal était fait. Le prêtre n'avait pas obtenu l'effet escompté dans l'assistance d'adultes, mais les enfants ? Dans quelle direction se seront-ils dirigés plus tard ?

Citations:

Nous manquons de courage public. Nous avons pris l'habitude de tout approuver, de nous taire, de disparaître. "Ne pas faire de vague" semble parfois le principe premier de ceux qui ont reçu mission de l'Eglise. Certes, nous ouvrons enfin un œil et commençons à balbutier, mais quarante trop tard !.. ( nom de l'auteur oublié)

Nous pouvons faire un christianisme un peu plus humain, sans croix, sans Jésus, sans dépouillement et nous deviendrons des chrétiens de pâtisserie, une belle tarte, quelque chose de très doux, mais pas de vrais chrétiens. Paroles du pape François

 

Continue……en construction  Et voici un exemple de virilité :http://gloria.tv/media/3MNzjQqafGZ


Date de création : 30/10/2013 @ 10:09
Dernière modification : 20/08/2017 @ 11:25
Catégorie : Les catholiques seraient-ils des mauviettes ?
Page lue 1610 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

cadeau.gifSpécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Pour donner votre avis sur le site allez plus bas sur cette gauche. Merci

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée du Nord

 

^ Haut ^